Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ecoleetquartierhem.over-blog.com
  • ecoleetquartierhem.over-blog.com
  • : Notre association, créée en 1986 sur la commune de Hem, est un lieu d’accueil, d’écoute et de partage animée par et pour des parents.La principale richesse d’un parent est son enfant, et son plus grand désir est de le rendre heureux!Dans notre association, nous croyons qu’en accompagnant chaque parent à devenir acteur dans tous les domaines de sa vie, il contribuera davantage à rendre heureux son enfant!
  • Contact

Texte Libre

Liens

2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 15:13

De nombreuses séries télévisées mettent en scène des juges, des avocats ou autres procureurs et nous donnent un aperçu de la Justice en France. Quelles réalités se cachent derrière cette façade ?

Il ne se passe pas un jour sans que la Justice soit au centre de l’actualité. Nous devrions donc tout savoir, pourtant de nombreuses questions restent sans réponse quand on cherche à connaître en détail le fonctionnement de cette institution.

Aussi, les membres du Conseil d’Administration de l’association ont le plaisir de vous inviter à participer à la prochaine rencontre débat qu’ils organisent sur le thème

 

LA JUSTICE EN FRANCE SON FONCTIONNEMENT, SES ACTEURS

LE JEUDI 18 JUIN 2015 DE 13H45 A 16H30

SALLE ANDRE DILIGENT 231 AVENUE LAËNNEC A HEM

AVEC LA PARTICIPATION

DE MADAME MURIEL BRIFFEUIL GREFFIERE A LA MAISON DE LA JUSTICE DE ROUBAIX

Venez découvrir comment cette Administration et ses acteurs œuvrent chaque jour à la sauvegarde de nos libertés.

Nous souhaitons que vos disponibilités vous permettent d’être des nôtres et nous vous invitons à transmettre cette invitation à toute personne susceptible d’être intéressée par le sujet.  

Repost 0
Published by ecoleetquartierhem.over-blog.com
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 13:32

 Mon enfant devient ADOLESCENT

C’est compliqué ! Comment faire ?            Comment l’aider ?


Définition : L’adolescence est une période de mutation et dechangements, c’est une phase intermédiaire entre l’enfance et l’âge adulte.

L’Adolescence : une phase compliquée

C’est la puberté qui va marquer l’adolescence, cette phase de transition peut parfois commencer à 11 ans. Pendant cette période les adolescents ont besoin d’être différents de leurs parents, ils vont remettre en questions les valeurs, les principes transmis par les parents.

Les adultes vont être confrontés à des difficultés car les adolescents sont dans une phase de contradiction : ils vont rejeter les règles et en même temps ils ont besoin de leurs parents.

Pendant cette période les adolescents vont voir leurs corps d’enfant changer, des changements physiques qu 'ils ne vont pas maîtrisé , cette nouvelle image va créer un travail psychique inconscient. Cette métamorphose du corps crée une angoisse qui prend deux formes : l’angoisse de l’étouffement ou de l’abandon. Soit ils vont se sentir envahis par leurs parents exemple : « tu es toujours sur mon dos » ou soit l’adolescent va être dans le rejet de ses parents, il va vouloir mettre de la distance. La prise de risque est souvent exprimée chez les adolescents, elle leur permet de se calmer et de gérer leurs tensions

Selon des expériences menées, plus la relation sera fusionnelle avec le parent pendant l’enfance, plus la séparation sera difficile, plus elle sera violente.

Comment faire ? Comment l’aider ?

Les parents sont les premiers à se remettre en question car les adolescents vont tester leurs limites.

Les adolescents ne sachant pas comment garder le lien avec leurs parents ils vont s’exprimer par le conflit pour garder le lien. Pour se construire ils auront besoin de transgresser les règles, et également besoin de tester le lien et les limites et d’avoir plus d’autonomie et de pouvoir de décision, ils chercheront à vérifier si les parents tiennent bien ; il faut ne pas lâcher prise et toujours maintenir ses positions même si parfois le parent a l'impression de parler dans le vide, l'information s’imprègne parfois l'adolescent a besoin de temps, car il cherche a se différencier du parent.

L’adolescent n’est pas en capacité  de mettre des mots sur ce qu’il vit, le rôle du parent va être très important pour éviter les mises en danger dans lesquels ils peuvent se retrouver parfois.

Il est important de rester à l’écoute des adolescents, ne pas dénigrer leurs centres d’intérêts. Au contraire il faut les valoriser pour garder le lien.

 

tract--l-adolescence-001-copie-5.jpg

 

 

Repost 0
Published by ecoleetquartierhem.over-blog.com
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 14:35

 

Notre Prochaine Rencontre Débat

 

 

Jeudi 16 octobre de 18h00 à 20h00

 

le-respect-001.jpg

Repost 0
Published by ecoleetquartierhem.over-blog.com
commenter cet article
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 14:46

Rencontre débat sur le thème le mensonge et l'enfant

 

 

 

25 participants 


La rencontre débat a débuté par un petit cas pratique : tout d’abord, la psychologue Madame Charlotte DELPORTE  a demandé aux participants de réfléchir à plusieurs questions :

 

  •    Quand avons-nous menti pour la dernière fois ?
  •    Comment se sent-on après avoir menti ?
  •    Existe –t-il une hiérarchie du mensonge ?
  •    Qu’est ce qui est important : le mensonge ou ses conséquences ?
  •    Peut –on pardonner ou pas ?

 

La psychologue nous  a expliqué que, pour le très jeune enfant, le mensonge qui vient de temps en temps est normal, il permet de faire la différence entre soit et l’autre, entre le vrai et le faux.

 

Pourquoi  les enfants vont mentir

Le mensonge permet à l’enfant de prendre de la distance avec ses parents, il permet aux enfants de revendiquer leur indépendance. Ils vont mentir pour cacher une « mauvaise pensée » ou un acte qui leur fait honte. Pour se protéger pendant les périodes fragiles (résultats scolaires, compétitions sportives..).Ils peuvent aussi mentir pour protéger leurs parents ; parfois la vérité peut être douloureuse ou menaçante. Toute vérité n’est pas bonne à dire.

 

Quand l’enfant ment, il cherche quelque chose de positif ou négatif, il ne ment pas pour être méchant.

Pour devenir grand, il faut construire sur du solide donc il faut inviter les enfants à ne pas mentir, cela leur permettra d’avoir des relations plus stables avec les autres. Le mensonge dans la relation à l’autre  pose des problèmes de loyauté.

 

 

Les différentes façons de réagir face au mensonge

                Ne pas les voir, ignorer le mensonge, ce qui est insécurisant pour l’enfant

                Quand les parents vont être trop ironiques l’enfant va être valorisé ; faire rire va créer un moment de complicité ou à l’inverse  cela peut être humiliant pour l’enfant .

                Etre trop rigoureux, l’enfant risque de se sentir écrasé.

Selon Madame DELPORTE l’idéal est de nommer le mensonge, permettre à l’enfant de réparer son erreur, la punition va remettre la balance à zéro. Mentir n’est pas un acte c’est comportement, il n’y a pas de relation gagnant/perdant.

 

Comment prévenir ?

 

  •    Régulièrement  parler avec les enfants de la confiance
  •    "s'entrainer et accompagner les enfants à dire le plus possible la vérité et trouver la bonne forme pour cela.
  •    Il n’est jamais trop tard pour rectifier et dire la vérité
  •    Faire la différence entre le fond et la forme
  •    Faire la différence entre mensonge délibéré et les blagues
  •    Donner une chance d’avouer
  •    Rappeler les règles
  •    Dire la vérité  soulage
  •    Dédramatiser

 

Ce que les participants ont retenu

  •       Les causes et les solutions du mensonge
  •       L’importance de l’usage de la parole avec l’enfant.
  •   Prendre du temps avec ses enfants
  •   Le mensonge dans la relation à l’autre qu’il soit enfant, adolescent ou adulte.
  •   Le mensonge est un acte et non un comportement, il sert au développement de l’enfant
  •   Je comprends mieux les mensonges de mon petit- fis.

 

mensonge A4 JPEG.(7)

Repost 0
Published by ecoleetquartierhem.over-blog.com
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 11:33

Tract grands parents A4 jpeg

Repost 0
Published by ecoleetquartierhem.over-blog.com
commenter cet article
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 11:57

Définitions

La peur : c’est un sentiment, une émotion que chacun connaît, elle existe à tout âge, pour les filles, les garçons, les femmes,  les hommes, toutes origines et toutes classes sociales.

Phobie ;  c’est une angoisse que l’on fixe sur un objet, une image, la cause est le plus souvent dûe à l’angoisse de la séparation.

 

Les peurs  ne s’installent  pas durablement.  En fonction de l’âge, elles se traduisent différemment.  A chaque âge sa peur. Les premiers mois de la vie sont un support, l’enfant à besoin pendant cette période d’être sécurisé. Cette sécurité va lui permettre de se  construire pour faciliter la séparation.

 

Les peurs enfantines : l’angoisse de séparation, de grandir, peur des bruits, des monstres, du noir

Pourquoi avoir peur du noir ? Des monstres ?

Selon les spécialistes de la petite enfance le  fait de poser  des images, des mots  ou des représentations sur ses peurs va donner forme à ses angoisses. (Veilleuse…doudou…) Cela va permettre et apprendre  aux enfants à se défendre

Les peurs des adultes : de quitter l’autre, peur de l’inconnu, de l’étranger,  des insectes… la peur de quitter l’autre, de se découvrir, peut être assez grave car cela peut empêcher de penser.

 

Les différentes peurs durant notre vie d’adulte


          L’éducation et la peur.

 

Les peurs sont utilisées dans l’éducation, ceci  par peur de reproduire l’éducation reçu, ou le contraire (la religion, l’environnement, la société, l’avenir…sont des peurs parfois utilisées).

La transformation du corps, la sexualité, les MST (Maladie Sexuellement Transmissible), une  grossesse, après avoir mis au monde un enfant handicapé…Nous avons également peur de la mort….Harcèlement dans le travail, dans la famille.

 

La peur dans la famille : Le couple : la peur de tromper, de trahir ou de trahir ou tromper son conjoint c'est-à-dire mettre en péril sa famille.

Peur de perdre l’illusion que ensemble tout est bien ; si l’on se pose trop de question il peut avoir désillusion, la peur de désillusion vient le plus souvent de la peur de séparation.

Peur de ne pas avoir sa place : il ne me regarde plus, qui suis-je devenu dans le couple ? Qu’est-ce que je veux bien accepter.

Peur de la sexualité : évènement dans la vie fait que un des deux change et cela peut ne pas être compris par l’autre.

  • Mutisme
  • Plus de désir sexuel ou le contraire
  • Ne plus plaire

Dans les séparations de couple les causes sont souvent dues  à des questions de violence. On peut être un bon père ou une bonne mère mais un mauvais mari ou femme.

 

Avoir Peur de la violence dans la famille

  • Peur des enfants dans la famille vis-à-vis de la mère ou du père
  • Peur vis-à-vis d’un frère ou une sœur qui exerce un droit sur l’autre alors que les parents sont démunis donc consultation
  • Peur de parler ou de rompre le silence sur quelque chose qui s’est passé (exemple : le secret de famille que tout le monde connaît mais dont personne ne parle).
  • Peur de l’ambiance familiale, d’un ou plusieurs membres de la famille
  • peur des conséquences de ses actes
  • Peur des violences conjugales des parents
  • Peur des parents et leurs enfants : Les parents peuvent dans certains cas avoir peur de leurs enfants. Peur de leurs enfants et/ou pour leurs enfants.

Exemple : un adolescent  qui fait  peur aux deux parents par ses attitudes…qui se met en danger, dans ce cas l’enfant est très opposant.

  • La question d’autorité qui se pose quand les  parents n’y arrivent plus…
  • Les parents qui ont peur de voir leurs enfants grandir.
  • Peur de la famille élargie
  • Peur de respecter un modèle parental qu’on ne souhaite pas répéter mais…

La peur existe partout, les intervenants  nous expliquent  que la PEUR  naît aussi de la culpabilité. La culpabilité est une émotion  relative à soi ou un groupe social (La famille, la religion…)

 Les religions ne profitent-elles pas de la peur des gens ? Elles répondent à l’angoisse de la « mort ». Au nom du sens, ce sont les humains qui ont inventé la religion.

 

 

Nos peurs

  • Perte de confiance.   
  • On adhère à la peur par notre histoire personnelle.

 

Comment gérer les peurs ?

Faute de temps la question n’a pas pu être abordée, 

 

Suite au test de satisfaction les participants ont dit :

  • Conférence très intéressante, exposé très approfondi sur toutes les formes de peurs.
  • Richesse des réflexions dans les groupes, on apprend beaucoup de choses.
  • Pas d’outil pour intervenir vis-à-vis des peurs des enfants.
  • Intervention structurée.  Comment faire face ? Trop peu évoqué.
  • Sujet à approfondir car intéressant.
  • J’ai appris de nombreux éléments concernant les peurs. Bon duo, dynamique, rassurant et instructif.

 

Ce qu’ont retenu les participants

 

  • Les échanges.
  • Les réponses intéressantes.
  • Les peurs sont nécessaires dès qu’elles n’handicapent pas.
  • Les explications.
  • Les peurs d’enfant peuvent ressurgir à l’âge adulte surtout quand on n’a pas eu de parole réconfortantes à l’époque.

Tract-peur-A4-jepg--9--copie-2.jpg

Repost 0
Published by ecoleetquartierhem.over-blog.com
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 10:31

linkTract-orientation-A4-jpeg.jpg

 

 

Pourquoi inviter des parents d'école élémentaire, voire maternelle, à une rencontre débat sur le thème : 
 « Mon enfant ne sait pas choisir son orientation » 
Comment l'aider 
Pour que l'enfant, le moment venu, arrive à se situer, à trouver sa voie, à faire les bons choix pour lui, cela ne s'improvise pas à l'arrivée en classe de 3ème.
Les parents, par l'éducation donnée à leur enfant, jouent un rôle important pour lui permettre d'acquérir les capacités utiles au moment du choix, et éviter que la décision d'orientation ne soit vécue comme imposée, subie.
Quelles sont ces capacités : quelques exemples.
1. Laisser place à l'imagination, au rêve.

2. Aider l'enfant à être curieux, à s'informer, à découvrir ce qu'il ne connaît pas, à dépasser sa peur de l'inconnu.

3. Soutenir l'enfant, de façon suivie, dans l'acquisition des connaissances et méthodes de travail.

4. Permettre à l'enfant d'avoir confiance en lui, en ses capacités. Qu'il apprenne à s'appuyer sur ses erreurs pour progresser.

5. Apprendre à l'enfant à être mobile géographiquement (sortir de sa rue, du quartier, de la ville,..)

6. Permettre à l'enfant de devenir autonome, progressivement, selon l'âge, en repérant ses limites.

7. Lui apprendre à prendre des décisions le concernant, progressivement selon l'âge.

8. Lui apprendre à faire face à des situations différentes, inattendues, à des difficultés.  À prendre des responsabilités.  

9. Aider l’enfant à développer son envie d’entreprendre, qu’il ose construire quelque chose de neuf
Tout cela s'apprend dès l'enfance, à la maison, (et aussi à l’école, dans le cadre de projets).
Repost 0
Published by ecoleetquartierhem.over-blog.com
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 09:45

Mon enfant commence à parler

 

Intervenants : Peggy BARBIEUX, Psychologue de P.M.I et les orthophonistes de l’A.L.P.S

 

Définition du langage

 Le langage est la capacité à communiquer, chez tous les êtres humains. Pour parler, il faut adapter certains codes, cela se met en place dès le début de la vie.


Le langage est un outil qui permet de s’exprimer sur ce que l’on  ressent, c’est la possibilité pour l’enfant de ne plus être dans l’agir, le langage permet la socialisation.

 

Winnicott (Psychanalyste) considère que le bébé est une personne dès les premiers jours.

Les parents assurent et répondent aux besoins des enfants « bébé » jusqu’a l’âge de 6 mois  après cette période  l’enfant expérimente le vide, l’abandon de ses parents, ce vide  est important pour se construire, l’enfant commence à se représenter les choses, il symbolise son environnement ils se représentent les choses même en leurs absences (importance du jeu de cache-cache)

Le développement du langage : ses perceptions

  • 16 à 20 mois : comprend environ 200 mots, les enfants imitent leur entourages (parents, frères et sœurs)

 

  • 20 à 24 mois : ils commencent à associer 2 mots

 

  • 3 ans : ils font des phrases de 3 mots

 

 

Les différents troubles du langage :

·        Bégaiements psychologique 3 à 4 ans, ils n’ont pas assez de vocabulaire pour s’exprimer

·        Trouble d’articulation : transformation des sons

·        Retard du langage : problème pour structurer les phrases car ils ont un manque de vocabulaire

·        Dysphasie est rare mais ce sont des troubles très handicapants

Quand consulter un orthophoniste

Les orthophonistes conseillent de faire un bilan à partir de 3 – 4 ans, les troubles doivent être pris en charge avant l’entrée en CP, sauf maladie (Trisomie…Surdité…)

Petite section: quand l’enfant ne parle pas avec les autres.

Moyenne section : ne conjugue pas ses verbes, qu’il n’utilise pas le « Je », quand la mémoire immédiate est insuffisante

Grande section : confusion des sons : consulter avant de passer à l’écrit.

 

Comment se déroule un bilan orthophonique

La demande peut être proposée par différentes personnes (les parents, le médecin ou encore l’instituteur)


Le bilan se distingue en trois phases

     Le recueil des éléments  

    Evaluation

 

    Conclusion

 

 

1.     Le recueil des éléments 

 

 

Le spécialiste commence par faire un état des lieux .Cet état des lieux consiste à prendre connaissance auprès des parents des événements vécus durant la petite enfance : des antécédents médicaux, de sa personnalité, de la fratrie, et de son  histoire prénatale.

Tous ces éléments sont nécessaires pour établir le projet thérapeutique de l’enfant. 


2.     Evaluation

 Ce sont des tests d’articulation, de la parole, du vocabulaire, de syntaxe et de compréhension.


3.    Conclusion

Trois formes de conclusion

·  Pas de suivi

·  Pas de suivi mais...on se pose des questions, des doutes

·  Prise en charge orthophonique

 

 

La stimulation du langage

 

Les spécialistes de la petite enfance préconisent de  communiquer, parler à l’enfant avant 1 an, lui expliquer les choses, jouer, chanter.

Le jeu symbolique est une étape importante du langage (jeu de « cache cache » : on montre un objet, on le cache, etc…).

La stimulation du langage chez l’enfant peut se faire de différentes façons,  par le livre, les jeux ou encore la vie quotidienne. La stimulation par le biais de la vie quotidienne est la plus riche pour le langage : ceci consiste à verbaliser, expliquer ce que l’adulte fait.

 

La télévision – L’ordinateur

Les experts de la petite enfance déconseillent de laisser un enfant de moins de  3 ans  regarder seul la télévision ou autres nouvelles technologies (ordinateur, tablette, Smartphone), avant  ses 3 ans  l’enfant  n’est  pas en capacité de décoder les images.


Le Bilinguisme

 

Apprendre deux langues à l’enfant ne pose pas de problème à la condition que  les choses soient structurées.

 

 

Suite au test de satisfaction les participants ont dit :

 

  • Beaucoup d’informations intéressantes et me réconfortant dans ma profession (infirmière)
  • Très bien préparé et expliqué
  • Très riche et peu difficile à suivre, cependant les messages sont positifs
  • Bien organisée la conférence se déroule en deux temps une partie théorique et un moment d’échange et de questionnement.
  • Très enrichissante. Beaucoup apprécié les conseils
  • Intervention variée et structurée,
  • Echange sans jugement, tout le monde prend la parole de façon spontanée
  • Après midi enrichissante cependant un peu rapide pour prendre des notes
  • Bonne complémentarité entre la psychologue et les orthophonistes

 

 

 

Ce qu’ont retenu les participants

 

  • l’importance est d’établir une  communication entre l’enfant et le parent, même s’il ne parle pas.
  • Que les troubles du langage peuvent être pris en charge très tôt.
  • Le langage s’apprend à partir des situations.
  • Beaucoup de choses ont été abordées, parler de manière spontanée avec les enfants et profiter de tous les moments de la vie pour « mettre des mots ».
  • Comment et quand consulter
  • En tant que parent, faire des efforts pour formuler ce qu’on l’on fait pour enrichir l’enfant
  • L’importance du jeu symbolique.
  • Stimuler son enfant parle  biais de la vie quotidienne.

 

 

 

 

Repost 0
Published by ecoleetquartierhem.over-blog.com
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 09:33

L'Enfant Roi

 

Intervenante : Charlotte Delporte, Psychologue Clinicienne auprès d’enfants et de leurs familles

 

 

Les définitions de l’enfant roi varient en fonction des situations, de l’attitude des parents et de l’attitude des enfants.

 

  1. 1.      Qui est l’enfant Roi ?

 

C’est celui qui décide. Il fait ce qu’il veut. Ils nous mettent à bout, cela fatigue !! Il veut tout et tout de suite, il ne sait pas attendre. Il est le centre du monde, il n’y a que lui qui compte !

Ces enfants ne voient que leur vérité, ils ne sont pas capables de voir la vérité des autres. Ce sont des enfants qui organisent leurs plannings.

Ils sont dans un paradoxe, trop petit et trop grand pour prendre des décisions. Ils sont insécurisés, on parle d’enfant zapping. Les enfants rois ont du mal à accepter leurs défauts et leurs erreurs : c’est la faute de l’autre. Ils ne peuvent se rendre compte de leurs cruautés vu qu’ils sont souvent très valorisés, stimulés.

 

  1. 2.      L’Enfant Roi à notre époque :

 

  • Petit prince : se prend pour un roi, devient un  tyran : il sait ce qui veut
  • La princesse ingrate, souvent transformée en poupée, ne décide de rien.

La princesse est très influençable, n’a pas appris ce qui est bien ou pas.

  • Sa majesté : Ces enfants qui n’en font pas une ; il devient un adulte dépendant.

 

Ces enfants  vont souffrir, dans leur vie d’adulte, vu qu’ils n’ont pas appris à être frustré, à avoir des remords, de la culpabilité..

A l’âge adulte,

 

Ils ne sont pas armés. Ils ont des difficultés à se séparer, très peu autonomes, sont dans une optique de toute puissance avec les autres, avec un égo surdimensionné

Ce sont des adultes frustrés, ont très peur de  ne pas être aimés, de la solitude,.. Mais tous les enfants rois ne deviennent pas des adultes tyrans

  1. 3.      Les Parents

 

Ils sont souvent démunis, impression d’être un mauvais parent. Ils se sentent dépassés par les événements, donc frustration, repli sur soi, portent une honte. Les parents sont parfois fiers de cet enfant roi, car il fait tout ce qu’il veut, il prend des décisions politiquement et socialement pas très correctes. A contrario ils peuvent devenir la cible des parents avec de la colère car ils sont surprotégés, ils sont obligés de faire face à la réalité et  aux contraintes

 

Les  parents ne sont pas les seuls responsable ; il y a une multitude de facteurs. La société joue un rôle à cet effet. Nous sommes dans une société à deux vitesses et d’hyper consommation. L’immédiateté est la règle. Il devient compliqué pour les parents de dire « Non »

 

Société de consommation

 

  • Les enfants sont désirés. Donner tout et le meilleur à son enfant.
  • Valeur démocratique : il est un petit être humain, écoute de l’enfant, il est vu comme un sujet.
  • Une société qui développe les cas par cas : exagération de l’individualisme.
  • Dictature du bonheur, épanouissement personnel, société qui demande d’être autonome.
  • Les enfants sont considérés comme des pauvres petits, qu’on excuse
  • La société sécuritaire est une illusion.

 

 

  1. 4.      Comment changer les choses

 

  • La plus grande richesse de l’être humain est de se poser des questions. Ne pas avoir peur de mettre des limites et frustrer les enfants, ils sont dépendants des adultes.
  • Tout est permis mais ils sont impuissants, impression d abandon, ils ont besoins d’être rassurés avec des limites. La frustration est bonne, elle responsabilise les enfants.
  • Ils méritent d’être respectés en tant qu’adulte en devenir, ils sont dépendants de l’adulte.
  • En tant que parent il est important de prendre soin de soi, de se ressourcer.
  • Les enfants ne sont pas tout, notre vie ne se limite pas à eux, les parents ne sont pas que maman ou papa, ils sont tout d’abord des femmes et hommes, épouses, maris. Cela fait du bien à tout le monde de prendre soin de soi et de se ressourcer.

 

Réaction des participants

 

  • Importance d’aborder ce thème
  • Très riche, intéressante. L’intervenante est très sensible aux problèmes, humaine et tolérante
  • Débat très riche
  • Constructif
  • Bravo : chaque point très bien détaillé
  • Débat trop court
  • Intervention intéressante mais les échanges un peu rapides
  •       Climat convivial et thème intéressant

 

 

Ce qu’ils ont retenu

 

  • Dire NON à mon enfant est une preuve d’amour
  • Ne pas avoir peur de dire NON
  • L’Enfant Roi a besoin de limites et de frustration
  • Laisser l’enfant à son rôle d’enfant et le parent à son rôle d’adulte
  • Offrir les cadeaux à des moments bien précis (Noël, anniversaire..)
  • Un don peut être du temps passé ensemble
  • Le parent ne doit pas consacrer tout son temps à son enfant, il a besoin de s’épanouir  ailleurs
  • Dialoguer avec l’enfant
  • L’Enfant Roi souffre

 

Repost 0
Published by ecoleetquartierhem.over-blog.com
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 11:22

 

 

 

 

cropped-pl-humain

 

 


L’association Ecole et Quartier est implantée à HEM, ville voisine de Roubaix qui connaît un certain nombre de difficultés sociales.

 

Depuis 1983, cette association  s’est donné comme objectif de revaloriser le rôle des parents en leur faisant prendre conscience de leurs compétences et en les aidant à les développer. L’association est un lieu d’écoute, d’échange, de partage qui s’organise entre autres en groupes de parole appuyés par des psychologues.

 

Leur objectif est de permettre aux parents, surtout aux mamans, de réfléchir à propos de leurs enfants et de leur éducation, d’extérioriser leurs sentiments et les  difficultés rencontrées dans leur vie de parents pour les aider à sortir progressivement de situations parfois vécues comme des impasses. 

 

Prochaine Rencontre - Débat


mensonge-A4-JPEG.-3--copie-1.jpg

Repost 0
Published by ecoleetquartierhem.over-blog.com
commenter cet article